Face à la conjoncture immobilière et économique en France,
l’investissement en nue propriété apparait comme une solution retraite évidente :

Une fiscalité de plus en plus confiscatoire :

  • Nouvelles tranches d’imposition sur l’IR
  • Disparition du taux forfaitaire sur les revenus financiers
  • Revenus du capital soumis au barème progressif
  • Hausse des prélèvement sociaux
  • Plafonnement et baisse des niches fiscales
  • IFI appliqué à l’unique actif immobilier

Des marchés financiers :

  • Flous
  • Volatiles
  • Lisibilité difficile

L’assurance vie :

  • Rentabilité faible en fonds euros
  • Attractivité en baisse
  • Fiscalisée

Le marché de l’immobilier en France :

  • Besoin de logements à la location ( usufruitiers institutionnels demandeurs dans les zones tendues )
  • Contexte démographique favorables
  • Fiscalité immobilière de plus en plus forte
  • Prix immobiliers en pleine propriété élevés

Face à cela, l’investissement en nue propriété correspond à une solution immobilière évidente grâce à sa préparation à la retraite ( pour complément de revenus ou résidence secondaire ). Cet actif tangible et réel bénéficie d’un taux d’intérêt bas actuellement en cas d’emprunt. Les constructions sont réalisées exclusivement dans des zones locatives tendues, un gage de sécurité pour la revente et la location pour la retraite…

La nue propriété permet de diminuer le prix d’acquisition équivalent aux loyers non touchés pendant toute la durée du démembrement de propriété. En terme de rentabilité, cela correspond à une rentabilité de 3,47% par an net de charges et de fiscalité, soit une rentabilité supérieure au placement d’assurance vie en fond €uros…

L’investissement reste aussi flexible et stable puisqu’une revente anticipée est possible et que l’effort d’épargne ( en cas d’emprunt ) est sans surprise puisque fixe et garanti.